surpeche

On parle de surpêche lorsque plus de poissons sont capturés que la population ne peut remplacer par la reproduction naturelle. Pêcher le plus de poissons possible peut sembler une pratique rentable, mais la surpêche a de graves conséquences. « Les résultats affectent non seulement l'équilibre de la vie dans les océans, mais également le bien-être social et économique des communautés côtières qui dépendent du poisson pour leur mode de vie. » (WWF)

Les causes de la surpêche

Étant donné que la pêche est une industrie utilisée depuis longtemps par les humains, il existe un certain nombre de raisons pour lesquelles elle pose problème aujourd'hui. Certaines des causes de la surpêche incluent :

• Des difficultés à réglementer les zones de pêche en raison du manque de ressources et d'activités de suivi.

• La plupart des régions du monde sont totalement dépourvues de surveillance de leur secteur de la pêche, ce qui signifie que les pratiques et activités des flottes de pêche ne sont pas ou très peu surveillées.

• Dans les eaux internationales, il existe peu ou pas de règles concernant les pratiques de pêche, ce qui signifie que les flottes de pêche peuvent contourner les zones réglementées.

• Manque de connaissances sur les populations et les quotas de poissons dans une norme universelle.

• Laxisme des services douaniers sur la provenance du poisson qui est rarement mise en cause, conduisant à des pratiques clandestines telles que qualifier un type de poisson de quelque chose d'autre.

• Pêche non déclarée, presque impossible à suivre.

• De nombreux pays octroient des subventions pour les pêcheurs qui maintiennent leur nombre au-dessus de ses besoins (on estime qu'il existe deux fois et demie plus de flottilles que nécessaire).

• Les zones de pêche sont en grande partie non protégées - seulement un peu plus de 1,5% des océans ont été déclarés zones de protection et la plupart d'entre eux sont encore ouverts aux pêcheurs. Cela signifie que des zones peuvent être endommagées ou épuisées.

Les effets de la surpêche (liste non exhaustive)

Selon les estimations actuelles, la surpêche a affecté plus de 85% des ressources halieutiques mondiales et la plupart des pêcheries sont exploitées bien au-delà de leur capacité durable. Bien que cela soit sur le point d'avoir des effets à long terme sur la consommation humaine, il existe également un certain nombre d'autres effets, tels que :

• La disparition de prédateurs essentiels : les requins et le thon sont particulièrement susceptibles de faire l'objet d'une surpêche. Par conséquent, lorsqu'ils sont retirés de leurs zones de vie, les créatures marines situées tout au long de la chaîne alimentaire subissent un impact négatif. Les populations peuvent grossir et le rôle que jouent ces grandes créatures - de ce qu'elles mangent à la décomposition de leur corps - entraîne des effets potentiellement mortels pour les écosystèmes océaniques.

• La fragilisation des récifs coralliens : la disparition de prédateurs (donc l’accroissement des populations marines) conduit à termes à des dégâts considérables sur les récifs coralliens et d’autres éléments de l’écosystème océanique. Les récifs sont essentiels à la vie marine et, une fois qu’ils ont été endommagés, il est difficile de réparer les dégâts, voire pas du tout.

• La croissance des algues : les algues sont essentielles au développement de la vie marine. Toutefois, si elles envahissent le milieu marin, elles peuvent affecter les poissons, les récifs, etc.

• L’accroissement de rejets dans la pêche : les thoniers sont notamment connus pour pêcher des jeunes thons mais aussi d’autres espèces. Ces poissons sont ensuite rejetés à la mer, mais souvent déjà agonisants ou morts. Avec cette pratique, les poissons sauvages seraient menacés.

• Menace pour les sources de nourriture locales : un certain nombre de communautés dans le monde dépendent du poisson comme principale ressource alimentaire. La croissance de la surpêche a gravement menacé ces communautés, souvent situées dans des pays en développement. Sans la possibilité d'attraper leur nourriture, leurs populations sont menacées.

• Pertes financières : Un grand nombre de ces communautés qui dépendent du poisson pour se nourrir comptent également sur les industries de la pêche de faible activité pour assurer leur viabilité économique. Ces entreprises, contrairement aux entreprises de pêche à grande échelle, endommagent généralement beaucoup moins la vie marine parce qu’elles sont beaucoup plus petites. Cependant, lorsque ces communautés ne peuvent pas accéder à la nourriture ou à leur soutien financier, elles risquent d’avoir des problèmes à l’avenir.